TEDx Bordeaux 2016

UN SAMEDI D’ARCHITECTURE, DES IDÉES EN RELIEF
-> 12.03.2016 à 14h
Quand l’Agence MPM devient lieu relais du TEDx Bordeaux 2016

visuel tedx
« Nos sociétés et nos cultures, notre propre environnement, construisent la norme et son uniformité. Comment des parcours et des idées, des profils, des trajectoires déjouent-ils la standardisation et soufflent leurs reliefs au milieu des ordinaires ? » – ©TEDxBordeaux

L’architecture en relief
Marie-Pascale Mignot voit dans le relief un décalage des usages, plutôt qu’une exposition des formes. Si le relief est bel est bien ce qui fait l’exception par rapport à la norme, c’est aussi ce qui créé l’identité dans un projet d’architecture. Là où les usages, les formes et les images contribuent à donner du relief, les réglementations tendent d’aplanir les émergences ou élans créatifs. Une fois le projet réaliser, voilà qu’il se réduit à sa forme qui en donne son caractère : un certain regard, un certain relief.

Regardons la Cité du Vin à Bordeaux, la Fondation Louis Vuitton à Paris et le Musée Guggenheim à Bilbao… Ces bâtiments ont tous des carapaces au relief d’exception qui portent en eux une forte valeur d’image, réels vecteurs de communication. Entre le dedans et le dehors, nous pouvons alors nous poser la question du contenu et de la promesse de ces différents lieux culturels.

De l’architecture à la ville, changement d’échelle… Le relief défend d’autres ambitions : il révèle les  flux et les réseaux,  invite aux mouvements à la déambulation et produit des rencontres… De celles qui ponctuent nos vies, des vies en quête relief, d’exception, qui frôlent parfois le hors normes en s’ornant d’expériences rieuses aux accents anti-conventionnels.

Quand l’agence vous donne un rendez-vous TEDx… L’Agence MPM  soutien cette diversité de pensées, prend le relais en vous conviant à un temps à partager. Rassurez-vous aucun danger, car si le relief nous laisse envisager le risque, celui du TEDx est purement intellectuel, certainement un risque à prendre :

 

Le 12 mars à Bordeaux, changeons le monde, la ville et son architecture…
Dépassons nos prêts à penser, osons la brèche, l’ouverture,
Accompagnons la propagation des idées !

 

 

Lumière sur le vélo-tandem !

Mobilité & Handicap :
cap sur la Maison Eco-Citoyenne de Bordeaux

maisoneco_1

Loin de se limiter à des activités « Éco-logiques », cette maison située aux abords du pont de pierre revendique aussi ses valeurs « Citoyennes ».
Ainsi, si nous savons que la Maison Écocitoyenne de Bordeaux propose des animations liées au développement durable – telles que la fabrication de meubles en objets récupérés, la projection de films sur la biodiversité ou encore l’organisation de rencontres entre acteurs de l’économie circulaire – rares sont ceux qui savent qu’elle propose des dispositifs à destination des personnes en situation de handicap.

Le MTC – Module Tout Chemin

Interview de Sophie LEVY
agent d’accueil, animatrice chargée des publics empêchés 

  • Qu’est-ce-que le module tout chemin ? « L’intention est simple. Nous essayons d’œuvrer pour davantage d’accessibilité :  accès aux quais et à la Maison Écocitoyenne. Cela se manifeste souvent par la mise en place d’actions simples, telles que le prêt de vélo-pousseurs, de tandems ou encore de nouveaux systèmes qui se veulent adaptés aux personnes en fauteuil. Le principe est simple : tracter un fauteuil à l’aide de simples vélos. Ces vélos sont mis gracieusement à la disposition des publics empêchés sur présentation de leur carte d’invalidité ».
    « L’histoire du « MTC » : Il y a 10 ans, une personne en situation de handicap a eu cette idée. Elle a donc déposé le concept sous le nom de MTC pour le Module Tout Chemin, puis sous le nom de « Riksja » pour le modèle barre de traction. Par la suite, la Mairie de Bordeaux a décidé de généralisé le principe pour répondre à deux enjeux principaux :
    – participer à la sensibilité du grand-public aux questions de handicap.
    – accompagner le chantier du renouvellement des quais, en les rendant plus accessibles et davantage ouvert à la balade.

 

Comment l’initiative du « MTC » fonctionne-t-elle aujourd’hui ?  : « Très bien ! Toutefois, nous ressentons toujours le besoin de nous améliorer, d’améliorer en particulier l’accessibilité de nos ateliers.  En ce sens, la Maison Écocitoyenne accompagne des projets novateurs dans le domaine du handicap et facilite notamment l’accès à la salle de conférence. Nous commençons tout juste à trouver notre public. Les associations spécialisées s’informent et nous reconnaissent, les parents d’enfants atteints de handicap échangent également : le  réseau se met en place et les retours sont toujours très positifs ».

Pour celles et ceux qui souhaiteraient faire l’expérience des promenades citadines à bord des vélos-tandem, Sophie Levy vous accueille du mardi au dimanche de 11h à 18h à la maison Écocitoyenne de Bordeaux.
Merci de vous munir de votre carte d’invalidité.

 

 

CONTACT : Maison Ecocitoyenne – Quai Richelieu
Arrêt Porte de Bourgogne, Tram A et C, bus 24 ou 45
05 24 57 65 20 – maisoneco@mairie-bordeaux.fr

facebook-150x150   téléchargement

 

 

Handicap / Accessibilité

Usages / Usagers, nouveau rapport d’identité :
pour faire évoluer les perceptions

En ce début d’année 2016, à la suite d’une pétition en ligne*, l’entreprise Lego a rattrapé son retard sur le handicap, en venant de dévoiler sa toute première figurine en fauteuil roulant.

Perçue comme une petite révolution :  150 millions d’enfants handicapés peuvent désormais s’identifier à travers les petites figurines plastiques. Dès l’été prochain, ils auront ainsi un rôle à tenir dans le jeu. Comme n’importe quel joueur de foot, mécanicien, pompier ou fleuristes, les personnes atteintes de handicap moteur seront présents sur la planète Lego… Bref, « comme tout le monde » !

Opération réussie. Si ce type d’initiatives contribue à faire bouger les mentalités, à nous de jouer pour faire évoluer les perceptions de notre société.

4rf29-logo_formulaire_copie Lire l’article : « Lego rattrape son handicap » in Libération [en ligne], 28.01.2016.

 

Expo images : attention Inaug’ !

Pour la toute première fois, l’agence d’architecture MPM ouvrait ses portes pour les Journées Portes Ouvertes 2015.
Une ouverture symbolique qui marquait aussi un passage de la Rive Gauche à la Rive Droite, lors de l’inauguration de sa nouvelle agence.
L’occasion pour Marie-Pascale Mignot de montrer son travail d’architecte au public.

« Les architectes présentent souvent leurs réalisations, j’ai préféré m’attarder sur une étape clé des projets ; des instants de chantiers captés par l’artiste Veronique Lamare. »

La nouvelle agence MPM c’est plus de 100m² consacrés à l’architecture, que Marie-Pascale partage avec Laurent Gouyou-Beauchamps depuis août 2014.
Le vendredi 12 juin dernier l’agence avait des allures de fêtes.

Là où Laurent avait choisit de présenter les dernières opérations de l’agence et des travaux d’étudiants de l’ENSAP Bordeaux et  du CIETP, Marie-Pascale favorisait une réception/inauguration plus intimiste et personnelle.
Une jolie façon de faire découvrir son nouveau « chez-elle », déjà parfaitement aménagé et laisse entrevoir ses chantiers : quand l’espace de travail inspire d’autres projets.

Marie-Pascale voit le chantier comme un temps propice à la rencontre, aux échanges des savoirs-faires ; un lieu où se côtoient des hommes, des outils, des matières des couleurs, et parfois même des humeurs ; un lieu qui vit.

Exposition « CHANTIER : ATTENTION IMAGES » ! from mpmagence on Vimeo.

En juin 2015, l’Agence MPM ouvre ses portes pour les #JPO2015, en inaugurant ses nouveaux locaux avec une exposition photos – regards de l’artiste-plasticienne Véronique Lamare –. L’occasion pour Marie-Pascale Mignot de présenter ses projets aux visiteurs, sous un autre angle : le chantier ! C’est un temps propice à la rencontre, aux échanges des savoir-faire ; un lieu où se côtoie des hommes, des outils, des matières, des couleurs et parfois même des humeurs.

C’est en partant de cette idée que l’artiste Véronique Lamare a photographié les chantiers :

  • De la maison urbaine à Libourne (33) : réhabilitation d’une maison de ville.
  • Du lycée Jean-Baptiste-de-Baudre à Agen (47) : mise en accessibilité des personnes à mobilité réduite.
  • De La maison du Foie Gras / Office du tourisme de Thiviers (24) : réhabilitation d’un bâtiment en centre-ville.

Et si ces chantiers étaient des lieux pluriels ?
Des lieux à inventer, à ressentir, à construire, à habiter … Des espaces de création, de travail, de collaboration… pour en faire un usage.

C’est pourquoi l’exposition nous donne à voir : Des plans, des idées, des projets / Des matières / De hommes / Des matériaux / Des outils/ Des astuces.

Portes ouvertes et inauguration des nouveaux locaux de l’agence MPM

Depuis 1988, Marie-Pascale Mignot crée des espaces pour répondre à des usages. Chaque bâtiment ou aménagement qu’elle conçoit raconte une histoire, celle d’une vie à habiter. Proche des lieux à réhabiliter, elle s’intéresse à leur devenir contemporain. Passée récemment de la Rive Gauche à la Rive Droite, l’Agence MPM ouvre ses portes en grand pour les JPO, en inaugurant ses nouveaux locaux. L’occasion pour MP. Mignot de présenter ses projets aux visiteurs, sous un autre angle : le chantier !  C’est un temps propice à la rencontre, aux échanges des savoir-faire ; un lieu où se côtoie des  hommes, des outils,  des matières,  des couleurs et parfois même des humeurs.

Exposition « CHANTIER : ATTENTION IMAGES » !
regards de l’artiste Véronique Lamare

SEQUENCE_01_RAPIDE.Image fixe007SEQUENCE_01_RAPIDE.Image fixe009

SEQUENCE_01_RAPIDE.Image fixe011SEQUENCE_01_RAPIDE.Image fixe012

 SEQUENCE_01_RAPIDE.Image fixe006SEQUENCE_01_RAPIDE.Image fixe010

Un dîner dans le noir, une expérience artistique

A l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées du 3 décembre 2014, le projet de Stéphane Ortega, « Ecriture Blanche », s’est temporairement installé dans 150 lieux de l’agglomération bordelaise. L’artiste a choisi de contaminer l’espace urbain en diffusant des mots en braille visuel, sous forme de stickers.

Ce projet de sensibilisation aux différences de langage, d’appréhension et de communication visait à mobiliser tous les publics autour d’un message de tolérance.

acces cabinet du maire conservatoire Jacques Thibaud  opera de bordeaux

   Accès au cabinet du maire                   Conservatoire Jacques Thibaud                             Opéra de Bordeaux

.

L’appréhension du sensible, ne se limitant pas à sa seule dimension visuelle, Stéphane Ortega a organisé, le 16 janvier dernier, un repas dans le noir à la galerie RezdeChaussée.

………………………………………………………………………………………………………..Vitrine de la galerie RezdeChaussée
rezdechaussée lieu d'intention artistiqueMarie-Pascale Mignot a été conviée à partager ce moment de convivialité et de découverte aux côtés, notamment, de l’artiste et de Nicolas Caraty, un guide non-voyant au musée d’Aquitaine.
Les convives ont été accueillis, le temps de l’apéritif, à l’entrée de la galerie, où les lumières de la rue traversaient la vitrine, ne les plongeant pas immédiatement dans l’obscurité complète. Les yeux bandés, ils ont ensuite été conduits au fond de la galerie, où ils ont été privés de leur faculté visuelle jusqu’à la fin du repas. Afin d’aider à contenir leur maladresse, les invités étaient servis et les plats étaient contenus dans des bols, posés sur une table sensorielle avec une nappe en poils longs.
Les mets, réalisés par Christine Peyrissac, responsable de la galerie, étaient complexes, avec une combinaison de saveurs et de textures qui mettait en éveil les sens. En l’absence de la vision, les invités se sont reposés sur leurs autres sens, en se servant de l’ouïe pour différencier les voix des autres convives et partager avec eux, du toucher afin d’attraper les objets posés sur la table, et n’ont pu se fier qu’à leur odorat et à leurs papilles pour apprécier toutes les saveurs du repas.
Les repères sans la vue sont difficiles à appréhender. Une fois les masques retirés, au passage du noir à la lumière, il y avait un décalage entre les espaces imaginés et les espaces réels.

Ce concept n’est pas sans rappeler le restaurant insolite parisien « Dans le noir ? » qui propose aux clients de manger dans l’obscurité totale, servis par des guides non-voyants.
.

Cliquez ici pour visiter le site de Stéphane Ortega.
Cliquez ici pour visiter le site de la galerie RezdeChaussée.

Marie-Pascale Mignot, architecte, a été nommée au Conseil Départemental Consultatif des Personnes Handicapées (CDCPH) de la Gironde

Le CDCPH est une instance consultative présidée par le Préfet et le Président du Conseil Général du département et comprenant au maximum 30 membres titulaires, dont des représentants des services de l’Etat, des représentants des associations de personnes handicapées, ainsi que des personnes en activité au sein des principales professions de l’action sanitaire et sociale.

Marie-Pascale Mignot, architecte, a été nommée en tant que personne qualifiée et a rejoint le CDCPH de la Gironde, en janvier 2015. Le Conseil donnera un avis et formulera des propositions sur les orientations de la politique du handicap dans tous les domaines de la vie sociale, ainsi que les mesures à mettre en œuvre au plan local, notamment concernant la scolarisation, l’accessibilité, ainsi que l’intégration sociale et professionnelle.