Maison du Foie gras à Thiviers (24) – label Tourisme Handicap

Maison du foie grasLa maison du foie gras et l’office du tourisme de Thiviers en Périgord vert, un équipement culturel et touristique accessible aux personnes handicapées et dépendantes

 » Un passage à gué entre les époques»         
Ces deux équipements ouverts en avril 2010 dans une ancienne bâtisse du XIXe siècle réhabilitée ont accueillis plus de 5000 visiteurs en saison estivale.
Sur une surface de 468 m2  à parcourir, l’architecte Marie-Pascale Mignot associée avec Lynda Lecomte-Lefèvre architecte d’intérieur, « offre un vaste volume à exploiter sur trois niveaux, ainsi que la charpente en bois et une baie en arc d’ogive, témoignages hérités du passé architectural. Le projet s’organise autour d’une structure porteuse monumentale en acier. La cage d’ascenseur crée une verticale noire hissant le visiteur au second niveau où démarre la partie musée. L’exposition se poursuit à l’étage inférieur auquel on accède sans rupture, par un large escalier. Point d’attache, une passerelle pittoresque du terroir, ou luxueuse du produit, Marie-Pascale Mignot s’inspire de la facture semi-industrielle des exploitations de foie gras qu’elle a pu observer alentour. La campagne c’est aussi cela : un environnement fonctionnel soumis à des normes strictes.
Par contraste avec cette architecture de la précision, le scénographe Olivier Demangeat a conçu des installations donnant de la rondeur, de la fantaisie, en écho à la bonne chère et à la convivialité. Ce mélange des styles rejoint la vocation du bâtiment. Être un lieu d’échange et de découverte. « 
Benoît Hermet, journaliste-rédacteur
Journal le 308 – Maison de l’architecture – novembre 2010

Maison du Foie Gras from mpmagence on Vimeo.

Une démarche globale pour l’accessibilité

L’architecte Marie-Pascale Mignot a été très précise pour que le bâtiment soit accessible aux personnes handicapées et dépendantes avec le label tourisme-handicap. Les attendus de la réglementation pour l’accessibilité du bâtiment aux personnes handicapées sont intégrés dans l’architecture et les aménagements, comme un tout indissociable. L’escalier de 1,40 m de large, pour répondre à la norme en vigueur, est mis en scène comme un élément architectural structurant. La main-courante de l’escalier et de la passerelle est éclairante comme un ruban sécurisant qui se déploie dans le bâtiment. A la fin de la visite dans l’espace boutique-dégustation, des sièges de repos fixes servent à une double fonction : repos des personnes âgées et protection du dessous de l’escalier pour les personnes mal ou non-voyantes. Cette installation répond aux contraintes d’accessibilité et est utile aux personnes qui doivent souvent se reposer, sans entraîner de surcoût. Les contrastes de couleurs sont intégrés, les sanitaires sont aménagés sans différence. L’accessibilité en ces termes, dépasse la seule contrainte du passage du fauteuil roulant et permet d’envisager une réponse globale.

Obtention du Label Tourisme Handicap

La maison du Foie gras à Thiviers en Périgord Vert (24) a été nominée au Recueil des belles pratiques et des bons usages en matière d’accessibilité de la cité. Opération nationale, lancée par le Ministère de l’écologie, du développement durable, du logement et des transports. L’architecte Marie-Pascale Mignot qui a réalisé le bâtiment et Michel Jaccou, le président de la Communauté de communes du Pays thibérien qui a commandité le bâtiment, ont contribué à mettre en place une démarche globale pour l’accessibilité. Par ailleurs, l’établissement a obtenu l’obtention du label Tourisme handicap.

Des équipements sans surcoût

– Toutes les portes d’accès sont sans seuil pour faciliter l’accès aux personnes en fauteuil roulant ou personnes ayant des difficultés de déplacement. Les portes sont larges. L’ascenseur dessert les 3 niveaux du bâtiment. Il accueille les personnes non-voyantes et mal-voyantes avec un dispositif sonore de guidage.

– Les changements de matériaux et de texture sont intégrés dans les sols pour servir d’avertisseur aux personnes mal ou non voyantes. La résine rouge terre cuite lisse du sol est en contraste avec des tôles à relief en acier galvanisé.

– Au niveau de la dernière marche des différentes volées de l’escalier des bandes podotactiles aux couleurs contrastées sont intégrées dans le sol pour avertir les personnes non-voyantes. Tous les nez de marche sont signalés par une bande blanche

– Un cheminement lumineux pour faciliter le déplacement & la main-courante de la passerelle et de l’escalier est éclairée sans interruption pour guider.La main-courante du garde-corps est éclairé sur toute sa longueur. Elle permet un éclairage constant  qui sert de guide pour les personnes en difficulté visuelle.

– Des contrastes de couleurs pour lire l’espace: Les équipements sanitaires sont adaptés aux handicaps et aux difficultés des personnes fragiles. Les contrastes de couleur : portes, parois, sol permettent de guider les personnes mal ou non-voyantes. Miroir, lavabo, robinetterie, plan de vasque sont à une hauteur étudiée pour les personnes en fauteuil roulant. Ces équipements servent à tous sans perte esthétique et fonctionnelle.

– Une double fonction pour des bancs de repos pour les personnes dépendantes servant de protection du dessous de l’escalier pour les personnes non-voyantes ou mal-voyantes qui se guident à l’aide d’une cane.

Lien: http://www.developpement-durable.gouv.fr/Une-operation-nationale.html

Voir l’article de Benoît Hermet Passage à gué